Diabetes

Un problème de santé grandissant

La World Health Organisation a estimé à plus de 347 millions le nombre de personnes atteintes de diabète dans le monde(1). Ceci a une implication majeure dans le risque de maladie coronarienne et d’attaque cardiaque, puisque 50% des personnes diabétiques meurent d’une maladie cardiaque(2). Le risque de diabète étant directement lié à l’augmentation de la prévalence de l’obésité, les mesures préventives devraient être davantage orientées vers le contrôle du poids. Certains états pré-diabétiques, dont la résistance à l’insuline et une glycémie anormale, augmentent également significativement le risque de développer une maladie cardiovasculaire.

Pourquoi le diabète augmente-t-il le risque de maladies cardiovasculaires ?

  • L’augmentation du taux de sucre dans le sang chez un individu diabétique peut endommager les vaisseaux sanguins et le cœur.
  • Le diabète tend à faire chuter le taux de « bon » cholestérol (HDL) et augmenter le taux de triglycérides et de « mauvais » cholestérol (LDL). Un taux de cholestérol trop élevé est un facteur de risque en faveur du développement de maladies cardiovasculaires. Il existe de nombreux facteurs de risque pour les maladies cardiovasculaires et il est important de prendre conscience de chacun d’eux.
  • Des études ont montré le lien entre l’insulino-résistance et d’autres états pré-diabétiques, et la dyslipidémie (5), l’athérosclérose (4) ou encore des maladies des vaisseaux sanguins (4). Ces états peuvent se développer bien avant que le diabète soit diagnostiqué (dans le cas d’un taux normal de glucose sanguin).
  • De nombreuses personnes atteintes du diabète de type 2 ont également une pression sanguine élevée et sont souvent en surpoids, deux autres facteurs de risque de développer une maladie cardiaque.

Comment des individus diabétiques peuvent-ils réduire leur risque de maladies cardiovasculaires ?

  • En contrôlant et en surveillant leur taux de cholestérol et leur pression artérielle
  • En contrôlant leur taux de sucre sanguin
  • En arrêtant de fumer
  • En adoptant une alimentation saine
  • En augmentant la pratique d’activité physique

Modifier ses habitudes alimentaires pour réduire le risque de maladies cardiovasculaires

En plus d’une alimentation équilibrée, la pratique d’une activité physique régulière et le maintien d’un poids normal, il est important de porter une attention particulière à la qualité globale de l’alimentation. Dans une alimentation ciblant la santé du cœur, et plus particulièrement pour les individus diabétiques pour qui il existe un risque de dyslipidémie, il est capital que la qualité des acides gras ingérés soit particulièrement surveillée parmi les autres modifications alimentaires.

Remplacer les acides gras saturés et trans par des acides gras mono et poly insaturés permet de maintenir le taux de cholestérol.

Les oméga 3 provenant des huiles végétales et des poissons gras sont bénéfiques pour la santé de votre cœur d’une façon particulière, c’est pourquoi leur consommation doit être augmentée pour constituer une meilleure proportion de l’apport total d’acides gras qu’elle ne l’est actuellement.

Inclure des stérols végétaux dans l’alimentation

Un autre moyen efficace d’aider à réduire le taux de cholestérol des patients hypercholestérolémiques grâce à des changements alimentaires est de consommer des aliments riches en stérols végétaux . La gamme Fruit d’Or ProActiv EXPERT apporte les 2,25 g de stérols végétaux recommandés par jour (dans une portion de 30 g). Il est prouvé que ces agents actifs réduisent le taux de cholestérol LDL de 7 à 10 % en seulement 2 à 3 semaines. Il existe de nombreux facteurs de risque pour les maladies cardiovasculaires et il est important de prendre conscience de chacun d’eux.

Des études cliniques ont démontré l’efficacité des stérols végétaux sur la diminution du taux de cholestérol LDL chez les individus diabétiques et non-diabétiques.

Les aliments enrichis en stérols végétaux affectent-ils la prise d’insuline ?

Les aliments enrichis en stérols végétaux, tels que Fruit d’Or ProActiv EXPERT, n’ont pas d’incidence sur la prise d’insuline. Les patients insulino-dépendants ne doivent pas changer leur dosage d’insuline suite à la consommation d’aliments enrichis à la place d’aliments standards.

Il est recommandé que tout patient qui souhaite consommer des aliments enrichis en stérols végétaux consulte au préalable son médecin.

Références

  • World Health Organisation: WHO Diabetes Fact Sheet No. 312, January 2011, www.who.int/mediacentre/factsheets/fs312/en).
  • 2. Mendis S, Puska P, Norrving B editor.s Global Atlas on Cardiovascular Disease Prevention and Control.. World Health Organization, Geneva 2011.
  • Steven M. Haffner, MD; Leena Mykkänen, MD; Andreas Festa, MD; James P. Burke, PhD; Michael P. Stern, MD (2000) Insulin-Resistant Prediabetic Subjects Have More Atherogenic Risk Factors Than Insulin-Sensitive Prediabetic Subjects : Implications for Preventing Coronary Heart Disease During the Prediabetic State Circulation. 2000;101:975.
  • Om P. Ganda (2009) Refining Lipoprotein Assessment in Diabetes: Dyslipidemia Associated With Insulin Resistance, Prediabetes, and Diabetes: Significance of Apo B Endocrine Practice;15(4):370-376
  • Baker L, Baker EL, Coleman CI 2009. Diabetes Research and Clinical Practice 84; e33-e37
TOP