Home > Réduire votre cholestérol > Conseils nutritionnels > Consommation d’alcool et cholestérol
Consommation d’alcool et cholestérol

Consommation d’alcool et cholestérol

Alcool et cholestérol font-ils bon ménage ? Dans sa forme pure, l’alcool ne contient pas, en soi, de cholestérol. Il existe cependant un effet indirect de l’alcool sur le taux de cholestérol et les triglycérides. Bière, whisky, vin rouge et cholestérol… Découvrez le lien entre alcool et santé cardiaque dans cet article.

Consommation d’alcool et cholestérol

Avant de se pencher sur le lien entre le cholestérol et l’alcool, rappelons tout d’abord ce qu’est le cholestérol. Le cholestérol est ce qu’on appelle une molécule lipidique et est produit naturellement par l’organisme. Il est indispensable au fonctionnement des cellules, mais un excès de cholestérol peut augmenter le risque de développement d’une maladie cardiovasculaire

Maintenir un taux de cholestérol normal passe notamment par une alimentation saine et équilibrée. Dans ce contexte, si l’alcool dans sa forme pure ne contient pas de cholestérol, la façon de le consommer peut quant à elle avoir un impact sur votre santé cardiovasculaire. Comment alcool et cholestérol sont-ils liés ? Une consommation d’alcool trop élevée peut augmenter le taux de triglycérides, l’un des types de lipides sanguins1. Lorsque les triglycérides sont en excès dans l’organisme et dans le sang, ils présentent un danger pour la santé cardiovasculaire. L’Assurance Maladie recommande une consommation d’alcool modérée pour protéger votre santé, soit 10 unités d'alcool maximum par semaine, sans dépasser 2 verres par jour. Pour plus de conseils pour évaluer votre consommation d’alcool, cliquez ici

Bière et cholestérol

Issue de la fermentation de l’orge et du houblon, la bière est une boisson riche en nutriments, dont le potassium, le phosphore ou le magnésium. Elle est également riche en purine et ne contient pas de cholestérol. Lorsque l’on s’intéresse au rapport entre bière et cholestérol, il ne faut cependant pas oublier que cette boisson alcoolisée est sucrée et riche en calories. Glucides et alcool peuvent provoquer l’augmentation du niveau de triglycérides. L’impact négatif de la bière sur le cholestérol est donc lié à sa teneur en sucre. Bien sûr, vous pouvez toujours continuer à vous faire plaisir, tout en faisant attention à votre consommation !

Certains chercheurs2 soulignent le fait que la bière contient des stérols végétaux qui permettent de réduire la quantité de cholestérol qui entre dans le système sanguin et de diminuer le taux de mauvais cholestérol (LDL). Les stérols sont cependant présents en quantité minime et les effets négatifs d’une plus grande consommation de bière sur le cholestérol neutraliseraient son impact positif. Préférez-y les margarines ProActiv EXPERT enrichies en stérols végétaux pour réduire le cholestérol en toute simplicité – leur efficacité est prouvée3 !

Vin et cholestérol

Consommé avec modération, on ne cesse de répéter que le vin serait excellent pour le cœur. N’y aurait-il donc aucune corrélation négative entre consommation de vin et cholestérol ? Cette boisson issue de la fermentation du raisin est source de vitamines B5 et B9, de potassium, de phosphore et de magnésium mais aussi très riche en glucides. Tout comme la bière, une consommation excessive de vin peut provoquer une augmentation du niveau de triglycérides. Alors attention, vin et cholestérol ne font pas nécessairement bon ménage - mais il est tout de même important de continuer à se faire plaisir raisonnablement et garder notre belle tradition française, sans excès !

Certains chercheurs souhaitent mettre en lumière certains effets bénéfiques du vin pour le cholestérol. Selon une étude du Professeur Bonnefont-Rousselot4, le vin rouge contient notamment un stérol végétal appelé resveratrol, issu du tanin que l’on retrouve dans la peau et les pépins du raisin. Cet antioxydant aurait des vertus protectrices car il empêche le mauvais cholestérol de pénétrer la paroi artérielle, réduisant ainsi l’inflammation et la coagulation. Ses effets ne sont pas prouvés à long terme et il faudra plus de recherche pour déterminer un lien positif entre vin rouge et cholestérol. À consommer avec modération, donc ! 

Cholestérol et alcools forts

Les alcools forts comme le whisky, la vodka, le rhum et le gin ne contiennent pas de cholestérol mais, avec un degré d’alcool à plus de 40%, leur consommation doit être modérée. Ils sont par ailleurs très riches en glucides. L’augmentation du taux de cholestérol dû aux alcools forts peut aussi provenir des boissons et ingrédients que l’on utilise dans les cocktails et autres mélanges. Le tonic, les jus de fruits et sirops augmentent en effet la teneur en sucre de vos boissons. Résultat, le niveau de triglycérides augmente et peut provoquer des risques pour la santé.

Bien que le lien entre alcool et cholestérol soit indirect, il est recommandé d’en boire avec modération. Si vous vous interrogez sur votre consommation d’alcool et votre cholestérol, n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin. D’autre part, un régime anti-cholestérol peut vous aider à mieux contrôler le mauvais cholestérol dû à l’alcool – téléchargez notre programme gratuit ici.

1 Klop B, do Rego AT, Cabezas MC, Alcohol and plasma triglycerides, NCBI, 2013

2 Robert Muller, Sam Walker, John Brauer, Maria Junquera, Does Beer Contain Compounds That Might Interfere with Cholesterol Metabolism?, Journal Of The Institute Of Brewing, 2007

3 ProActiv EXPERT est une gamme de margarines enrichies en stérols végétaux qui réduisent le cholestérol de 7 à 10% en 2 à 3 semaines, pour une consommation quotidienne de stérols végétaux comprise entre 1.5 et 2.4g, dans le cadre d’un régime équlibré, riche en fruits et légumes et d’une hygiène de vie adaptée. Une cholestérolémie élevée constitue un facteur de risque de développement d’une maladie cardiaque coronarienne. Il existe plusieurs facteurs de risque de maladies cardiaques coronariennes et il est important de prendre soin de chacun pour réduire son risque global de maladies cardiaques coronariennes. Ce produit n’est pas destiné aux personnes qui ne doivent pas contrôler leur taux de cholestérol sanguin. Voir modalités sur les emballages et sur le site web.

4 Dominique Bonnefont-Rousselot, Resveratrol and Cardiovascular Diseases, NCBI, 2016

 

 

Tout sur conseils nutritionnels >Aussi intéressant pour vous

Tout sur conseils nutritionnels >

Voulez-vous plus de recettes à faible teneur en cholestérol ?

Inscrivez-vous dès maintenant au programme « Plus sains ensemble » : avec l’aide de notre Guide du cholestérol gratuit et de notre coach en nutrition, vous réduirez efficacement votre taux de cholestérol. Vous recevrez immédiatement des recettes délicieuses et nourrissantes. Après 21 jours, vous constaterez déjà des résultats sans pour autant avoir renoncé à vos petits plaisirs quotidiens !

Commandez votre guide du cholestérol gratuit Et réduisez votre cholestérol en 21 jours seulement